NOUVEL EDIFICE Q2 DESTINE A DES BUREAUX ET LABORATOIRES DE BIOMEDECINE MOLECULAIRE DANS L’AREA SCIENCE PARK DU QUARTIER DE BASOVIZZA - COMMUNE DE TRIESTE

Client: Consorzio per l’AREA di ricerca scientifica e tecnologica di Trieste

Donnees principales:
Superficie du lot environ: 6.500 m²
Surface couverte: 2.343 m²
Surface hors œuvre brute: 6.994 m²
Volume: 24.528 m³
Surface pour parkings pertinents: 4.238 m²

Chronologie:
Date de commencement de l'avant-projet définitif: 08/06/2006
Date d'achèvement de l'avant-projet définitif: 15/09/2006
Date de commencement du DCE: 10/01/2007
Date d'achèvement du DCE: 21/03/2007
Date de commencement des travaux: 26/09/2007
Date d'achèvement des travaux: 23/12/2009

Programme:
L'édifice, dénommé Q2, est un agrandissement des structures de recherche implantées sur le campus de Basovizza de l’Area Science Park de Trieste et est destiné au Consorzio di Biomedicina Molecolare (CBM), consortium à participation public-privé qui comprend 15 membres, représentant une excellence reconnue de la recherche publique (AREA Science Park e l'École internationale SISSA), de l’industrie (Bracco), de la finance (Assicurazioni Generali), de la santé (Instituts de recherche et de soins à caractère scientifique régionaux: Centro di Riferimento Oncologico d’Aviano et Hôpital Burlo Garofolo de Trieste), des sociétés de services avancés (Italtbs) ainsi que d'autres organismes et sociétés non secondaires, unis dans l'objectif de réaliser un transfert de technologie efficace à partir des résultats de la recherche. Le nouvel édifice est la première tranche de réalisation d’un avant-projet préliminaire déjà existant qui prévoit l’édification d’un bâtiment plus structuré, en deux tranches (Phase 1 - Q2 et Phase 2 - Q2bis). La nouvelle construction est organisée sur quatre niveaux dont deux en sous-sol, outre à des bureaux et des laboratoires pour activités de recherche dans le domaine chimique et biologique (traditionnels et PCL3) accueille également un étage pour les activités d'expérimentation à exercer dans une double structure en «animalerie» (espace de laboratoire pour l'élevage et l'expérimentation sur souris et rats de petite taille), la première de type traditionnel et la deuxième SPF (animaux sans pathogène fixe). Les espaces ouverts sont aménagés en parking pour les voitures des chercheurs et des visiteurs. Le parti pris architectural a été développé en vue de garantir l'optimisation des espaces en relation à leur utilisation spécialisée et à l’indispensable maîtrise de la sécurité. L’accent a été mis tout particulièrement sur le thème de la consommation d'énergie en proposant des solutions techniques de nature à garantir, une fois l'édifice construit, la certification en Classe A aux termes du décret législatif n°311 du 29 décembre 2006.