RÉNOVATION DU CENTRE HOSPITALIER DE GÊNES NERVI

Client: Fondation Salvatore Maugeri Clinique médicale du travail et de la rééducation

Données principales:  
Superficie du lot: 6.050 m²
Surface couverte: 2.100 m²
Surface hors œuvre brute: 6.392 m²
Volume: 24.595 m³
Superficie pour parkings réservés: 525m²

Chronologie:
Date de commencement du projet: 19/07/1999
Date d’achèvement du projet: 31/01/2001
Date de commencement des travaux: 09/07/2001
Date d’achèvement des travaux: 03/08/2005

Programme:
Le projet a intéressé un établissement existant du début du XXe siècle, toujours en activité, structuré selon un plan complexe, et situé dans une position panoramique sur les hauteurs devant le petit port de Nervi. L'édifice a été entièrement rénové et accueille aujourd'hui le nouveau Pôle de rééducation des quartiers Ouest de Gênes, ainsi qu'un plateau de médecine de ville.
Il a été créé à l'intérieur des services d'hospitalisation avec 65 lits pour la rééducation, de radiologie, de cardiologie, de consultation externe, l’hôpital de jour, la centrale de réservation, des laboratoires, gymnases, un réfectoire avec service de distribution des repas, des vestiaires, des bureaux administratifs et des entrepôts. Le projet a «repensé» toute la structure hospitalière en partant des concepts de « fonctionnalité», «qualité» et «tranquillité». Il en a modifié l'organisation de manière substantielle, et l’objectif prioritaire qu’il s’est fixé  a été de «rapprocher» physiquement et virtuellement l'édifice de l’habitat et du tissu social du quartier de Nervi en en améliorant l'accessibilité et la visibilité. C'est dans cette perspective générale qu'il a été réalisé un nouvel ascenseur public extérieur - volontairement d’un fort impact - en mesure de relier directement et visuellement l’hôpital à l'agglomération de Nervi en dessous. De la même façon, tout le réseau des parcours a été amélioré en renforçant toutes les liaisons verticales et horizontales intérieures et extérieures dans l'optique d'une hiérarchie précise et une séparation des flux, mais surtout d'une plus grande qualité environnementale des espaces communs.
Ces derniers ont été enrichis avec des matériaux et des éléments de qualité et en réalisant des espaces où mettre des objets d'art. Le projet a ensuite optimisé l'interaction entre l'ensoleillement et le confort en positionnant sur tout le côté sud de l'édifice tous les locaux destinés à la présence constante des patients hospitalisés et du personnel, en réservant en revanche l'arrière à toutes les activités secondaires. Les services d'hospitalisation ont des chambres de 1 à 4 lits et des locaux tisanerie et salon, qui garantissent l’intimité et le confort des usagers.