RÉALISATION DE LA NOUVELLE INSTALLATION POUR LES COMPÉTITIONS DE BIATHLON À CESANA TORINESE

Client: Agence chargée de l’organisation des XXe Jeux olympiques d’hiver Torino 2006

Données principales:
Superficie du lot: 347.201 m²
Surface couverte du bâtiment de l’ex-colonie Italsider: 2.820 m²
Surface utile du bâtiment de l’ex-colonie Italsider: 6.328 m²
Surface utile des locaux techniques en sous-sol du bâtiment de l’ex-colonie Italsider: 320 m²
Volume du bâtiment de l’ex-colonie Italsider: 24.152 m³
Superficie pour parkings pertinents au bâtiment de l’ex-colonie Italsider: 2.415 m²

Chronologie:
Date de commencement du projet: 04/10/2002
Date d’achèvement du projet: 22/12/2003
Date de commencement des travaux: 21/01/2004
Date d’achèvement des travaux: 31/07/2005 (Phase Olympique)

Programme:
Le projet consiste dans la nouvelle installation sportive pour les compétitions de biathlon des XXe Jeux olympiques d'hiver prévus à Turin en 2006. L'installation est située dans la commune de Cesana Torinese (province de Turin), sur le versant hydrographique droit du Val de Suse, sous les pistes de ski de San Sicario, à une altitude moyenne d'environ 1.650 m. L'installation se trouve sur une portion en plaine du versant caractérisée par de grandes étendues de prés. Le projet prévoit la réhabilitation d'un bâtiment existant, l’ancienne colonie Italsider, pour l'événement olympique et, par la suite, pour des activités sportives ou d’hébergement. La nouvelle installation comprend: une piste de ski de fond constituée de boucles de compétition de longueurs différentes (boucle de base 4 km) et les espaces ouverts qui l'entourent, un polygone de tir, une boucle d'échauffement et une zone d'essai ski; une nouvelle installation d’enneigement artificiel pour la piste de ski de fond; - un bâtiment existant, l’ancienne colonie Italsider réhabilitée pour l'événement olympique; un système complexe d'espaces ouverts d'accès et de stationnement. En ce qui concerne la piste et le réaménagement des espaces ouverts, le projet a associé la solution des problèmes techniques du sport du biathlon et des solutions paysagères en proposant des espaces, parcours et aménagements réduisant au minimum les modifications orographiques du site existant et en utilisant exclusivement des technologies en accord avec la nature. Le bâtiment de service de la piste, situé au centre d’une retenue artificielle enherbée est articulé autour de trois niveaux principaux de plan quasiment carré avec le dernier étage nettement en porte-à-faux par rapport aux deux autres. Le projet réinterprète la typologie de la colonie en regroupant les noyaux originaux de l’espace de vie dans un seul grand espace d'habitation. Le premier étage, entièrement vitré, est destiné aux athlètes, aux journalistes et à toutes les activités collectives, tandis que le rez-de-chaussée est utilisé pour les box des équipes et le deuxième étage pour les locaux nécessaires à l'organisation olympique (arbitres et fédérations).
Le parti pris architectural garantit la plus grande souplesse d'utilisation, y compris après les Jeux, car la structure pourra être adaptée pour réunir des activités de loisirs, sportives et récréatives, avec des fonctions d'accueil à proprement parler. L'opération développe un usage marqué de matériaux non mimétiques visant à confirmer la particularité de la structure dans le cadre alpin environnant.